Au Burkina, se soigner est un véritable défi. Le coût des soins est prohibitif pour la plupart des familles, même pour celles disposant d’un emploi salarié.

La caisse mutuelle Laafi Song Taaba ("s’entraider pour la santé", en mooré) est née en mai 2006, à l’initiative des salariés. C’est une structure autonome, gérée par les salariés eux-mêmes. Le Relais participe à l’alimentation du fond en versant un franc pour chaque franc cotisé par les salariés. En juin 2012, la mutuelle compte 108 cotisants et 327 bénéficiaires (avec les familles des cotisants). Les cotisations et les conditions de prise en charge sont ajustées chaque année en Assemblé Générale, ce qui permet d’atteindre l’équilibre financier nécessaire. La création de la mutuelle a très nettement amélioré le suivi médical des salariés et de leur famille.

En parallèle, le groupe de travail de la caisse est actif sur les questions de santé en menant des opérations de mise à jour des vaccins ou de prévention (VIH, diabète).