Wend Puiré est une fédération d’apiculteurs chargée de la valorisation de la filière apicole pour en faire un outil de développement économique au service du monde paysan. Les objectifs de Wend Puiré sont multiples :

  • former les paysans à l’apiculture moderne,
  • assurer la viabilité économique de la filière en assurant le rachat de la production de miel brut, son contrôle, son conditionnement et sa commercialisation (sous le nom Apisavana),
  • développer la recherche apicole pour adapter les techniques modernes au contexte climatique burkinabé.

 

 

L’association Wend Puiré est née en 1999. Un professeur d’allemand burkinabè, Désiré Yaméogo, inspiré par le milieu apicole qu’il découvre en France lors d’un voyage, décide de se lancer dans la récolte du miel à Koudougou. Avec une dizaine de paysans, il crée alors l’association Wend Puiré. Le nombre de paysans associés va rapidement augmenter.

En 2002, avec l’aide  de l’Ambassade de France et du Relais, Wend Puiré érige le centre apicole de Koudougou. Ses locaux se composent de salles de formation, d’un local de réception du miel (pesage, contrôle qualité, traçabilité), d’un atelier de conditionnement, d’un laboratoire qualité et de locaux administratifs. Le Relais est le partenaire de Wend Puiré depuis cette date et lui apporte son concours financier, organisationnel et commercial.

En 2006, une antenne s’ouvre à Bobo Dioulasso, dans l’Ouest du pays, zone mellifère par excellence. Cette antenne devient une miellerie à part entière 3 ans plus tard grâce au concours de la Fondation Stern Stewart et du Relais. Le miel est désormais baptisé « miel Apisavana du Burkina ». 

Aujourd’hui Wend Puiré emploie 36 personnes : techniciens apicoles, pépiniéristes, agents techniques de préparation du miel et de conditionnement, menuisiers et fabricants de matériaux apicoles, administratifs, commerciaux, livreurs. Elle travaille avec près de 2000 membres apiculteurs depuis 2002.

 

 

Wend Puiré a fait également l’acquisition d’un terrain de 52 hectares à Mangodara, au Sud-Ouest du Burkina, pour réaliser des expériences apicoles sur ces terres particulièrement miellifères. C’est là qu’elle a également posé les premières pierres d’un centre de formation et de recherche apicole, grâce au soutien de la fondation Stern Steward. Wend Puiré se lance aujourd’hui dans l’élaboration d’un référentiel officiel de formation apicole, avec la collaboration des services de l’Etat. L’objectif est encore et toujours de professionnaliser une activité qui reste souvent traditionnelle et sous-valorisée. C’est une étape incontournable pour un secteur à fort potentiel, dont les débouchés à l’export sont prometteurs pour peu que la filière s’organise (formations certifiées, organes de contrôle qualité etc). 

 

Voir le catalogue du miel Apisavana.